Verres...

LA CUISINE...

Mes ingrédients favoris sont le sable, le carbonate de soude et le carbonate de calcium.

Fondue dans les bonnes proportions, ça fait du verre! Oui, cette matière transparente, là!

C'est beau le verre! Et je le sais, c'est clair! 

Le sable je le cherche de mes mains, proche où alors un peu plus loin, je le lave, le tamise. La soude, c'est de la bonne... de Turquie; Une palette! et le calcaire... on en trouve un peu partout, plus où moins pure et sous différentes formes.

Voilà! c'est ma recette de base. Et j’expérimente avec tout cela... je fais des fusions... Et chaque expérience un résultat: Un verre, une couleur!!!

Un nouveau né en quelque sorte.

Avec la chaleur ardente, le verre est liquide, repose dans le ventre du four.Il est liquide comme du miel. L’atmosphère du four est blanc, jaune, orange très clair!

Mais que faire de cette masse en fusion? De cette matière si noble?

Comment la maîtriser? Comment la faire venir? Que faire avec?

Un potentiel... 

 


Préparation du mélange vitrifiable

C'est dimanche, tranquille, changement d'heure.

Je tamise du sable. Je prépare la prochaine session de soufflage. Le four monte doucement en température. 

 

C'est un sable de grès rouge des Vosges. Je sépare les gros grains des petits. Le rebut ira au jardin avec la terre des carottes.

Normalement c'est un excellent sable pour faire du verre; très siliceux, avec une petite dose naturelle d'alumine et de fer, ce dernier donnera une légère teinte au verre. Cette fusion portera la référence: #009.

Je pèse le sable, la soude, la potasse et le calcaire. Le tout est "balancé"dans la bétonnière et mélangé.

Cette poussière de substances est donc enfournée petit à petit dans le four arrivé à bonne température.

Avec la chaleur, les matières fondent alors rapidement. Les substances se transforment. La soude dissout la silice et le calcaire. Une masse vitreuse se crée.

Le verre "se fait". Après le dernière pelletée , fusion à 1300°C pendant toute une nuit... 

Le lendemain... voilà la couleur! 

 

Les chutes de cannes aussi, c'est le même bleu.